Bageuls

8 février 2009 - Leave a Response

1 c. à table de levure active sèche
1 c. à table de sucre
1 3/4 tasse d’eau chaude (pas bouillante!!)

4 tasses farine à pain (pas tout usage)
1 c. à table sel

1. combiner la levure le sucre et l’eau dans un grand bol (ou une petite tasse si tu veux faire le truc du « je mets la farine sur le comptoir »). laisser reposer pour 5 min (si après 5 min aucune mousse ne s’est formée, recommence: ta levure n’a pas fonctionné correctement) ensuite ajoute la farine et le sel (truc: mélanger les deux bien comme il faut avant de l’ajouter au mélange humide). mélanger bien comme il faut jusqu’à ce que la pâte se décolle des bords du bol (ou jusqu’à ce que tu sois satisfaite de la consistance). place la pâte dans un bol huilé (pour pas que ça colle), couvre d’un linge humide et laisse lever pendant une heure.

3. quand la pâte a bien levé, pétris-la un peu sur une surface légèrement farinée et divise-la en (env) 12 parties égales (c’est plus important que ça soit égal que que ça soit 12). en utilisant tes doigts, perce un trou au centre du bageul et gosse avec pour le rendre presque égal partout (pourkesasoijoli). laisse-les reposer pour un peu de temps (genre 10-15-20 min, dépendant de combien tu es patiente). pendant ce temps, ais bouillir une grosse casserole (des petits bouillons, pas des grosses bulles) et préchauffe ton four à 400F (parce que au UK ils utilisent des celcius et c’est chiant!)

5. avec une grosse louche pleine de trous, laisse tomber tes bagels dans l’eau qui bouille. laisse les bouillir environ une minute de chaque côté (franchement, y’a pas de raison d’être débile avec les secondes ici). après ça, dépose-les sur une serviette pour éponger l’excédent d’eau avant de les placer sur une plaque à four (en anglais c’est baking tray et je ne me souviens pas du mot en français). quand tous les bagels sont finis, si tu aimes les animaux morts, tu peux brosser un peu d’oeuf battu dessus pour leur donner une teinte dorée à la cuisson. après ça, enfonce-les dans le four et laisse-les cuire 20-24 min, ou jusque ça soit tout brun joli.

Publicités

Savon

1 mai 2008 - Leave a Response

J’ai eu un désir profond d’apprendre à faire du savon récemment, et le seul moyen de m’en débarasser était de mettre ma cuisine en feu et de produire plein de bébés qui sentent bon. La recette est simple, et j’ai eu envie de la partager avec vous. Voici!

(Notez – personnellement, j’ai pas pris la peine de mesurer les quantités d’huiles essentielles, garrochant tout ce qui me tombait sous la main dans la mixture. Mon dernier essai, un savon au gazon, semble d’ailleurs très prometteur. Lâchez-vous lousse, les copains!)
(based on the book « The Handmade Soap Book », melida coss)

1 – weight out the base fats, oils and beeswax (if required), using either ounces or grams, but not both.

2 – place these ingredients un a stainless steel or enamel pan over a low heat until melted. Turn off the heat and leave until the oils reach approximately 130° F (54,4° C), stirring intermittently.

3 – weight out the sodium hydroxide (caustic soda – lye) and water.

4 – pour the sodium hydroxide granules into the water and stir until dissolved. Leave until the temperature settles at about 130° F (54,4° C). Wear eye protection and rubber gloves. Take care not to inhale the fumes.

5 – Add the sodium hydroxide solution to the fats and stir carefully.

6 – Stir intermittently until the mixture thickens to the point where you can trickle some soap off the back of a spoon and it will leave a trace line on the surface of the mixture. This is called « trace ».

7 – Add the colouring and essential oils as required.

8 – Stir and then pour the mixture into the greased mould.

9 – Cover the soap with a towel of blanket and leave to set for 24h or until hard. Wearing a pair of rubber gloves, turn the soap out of the mould and cut into bars. Cover the soap with a blanket to insulate it and leave to cure for four weeks before use.

The recipe for vegetarian/vegan soap produces quite a soft soap. Produces 1lb (454g) batches – env. 5 soaps.

16 oz (454g) vegetable fat (shortening)
2 oz (57g) sodium hydroxide (caustic soda – lye)
5 oz (142g) water

Grease a square or oblong mould. Follow the basic method just described. It will take about 30 min to reach trace. Add 1 tbsp (15g) of your favourite essential oils if you wish to use them and stir well. Pour the mixture immediately into the mould and cover with a towel or blanket. Leave to set for 24h or until the soap reaches a solid consistency. Wearing rubber gloves, remove the soap from the mould. Cut the soap into bars at this stage, the cover the soap and let it cure for four weeks before use.

Toothpaste

25 janvier 2008 - Leave a Response

Parce que c’est pas seulement de la bouffe qu’on peut preparer dans une cuisine, voici la tres anarchiste recette de Pate a dents:

2 tbs calcium carbonate – this is the abrasive that scrapes the gunk off your teeth. It’s basically just chalk. I found a pottery supply store that sells it. One pound cost only 1,25$!

However, if you for some reason can’t find calcium carbonate anywhere you can try substituting crushed up tums or any other antacid pill. I’d recommend getting the unflavored kind since flavored ones usually contain sugar and it doesn’t make much sense to brush your teeth with sugar!

 

1 tbs baking soda – this is the cleaning agent. It’s easily obtainable at any grocery store for real cheap.

 

1-2 tbs glycerin – to be honest I’m not quite surewhat purpose the glycerin serves, but it gives the paste a creamy consistency like the store-bought pastes. It might me kind of hard to find. I managed to track some down at a locally owned drug store. I think it was 3,50$ for an 8 oz. bottle. Note that glycerin is not vegan, however « vegetable glycerin » is.

 

½ tsp peppermint extract – this is to give your paste a bit of flavor so your paste doesn’t just taste like chalky baking soda. It should be eay to find at any grocery store for a couple dollars. You can also try fennel or cinnamon or anyhing else.

 

A small bit of water – this is just to moisten your paste a bit, be careful not to put too much or your paste wil be all runny,

 

So just mix all this stuff together and get to brushing. Remember, for optimal dental health brush three times a day for 2½ minutes each time and floss daily. For storing yout paste you can cut the end off and old toothpaste tube, spoon your paste in, roll it up a bit and staple or clip it somehow.

(tiree du livre ‘Making Stuff And Doing Things’)

Maple syrup squares

10 octobre 2007 - 2 Réponses

Traduction d’une recette vedette au royaume-uni, voici mes fameux (ceux de ma mère, ok) carrés au sirop d’érable:

Biscuit

1/2 cup melted butter
1/4 cup brown sugar
1 cup white flour

Oven 150°

Mix the butter with the brown sugar and flour.
Put the mixture in a buttered 9X9 cake tin and press it firmly.
Cook for 5 min.

Garnish

2/3 cup brown sugar
1 cup maple syrup
2 eggs
1/4 cup melted butter (could also be yoghurt)
2/3 walnuts
1/2 tea spoon vanilla (optionnal)
2 table spoon flour
a wee pinch of salt

oven 150°

Mix the brown sugar and the maple syrup in a saucepan. Bring it to the boil and let it cook for 5 min. Leave to cool.
Beat the eggs and mix in the syrup.
Add butter, salt, walnuts, vanilla and flour.
Pour over the biscuit base and cook for around 30 min.

Great with a glass of milk!

Arroz y frijoles

19 mai 2007 - 4 Réponses

Vous avec un mini-budget mais vous voudriez faire de la bouffe remplissante pour plusieurs personnes? Allez-y avec un met réellement typique d’Amérique centrale, du Panama au Honduras (avec différences selon la région, évidemment), le rice and beans.

Achetez autant de beans que vous croyez en avoir besoin. Z’avez le choix entre les rouges, les noires ou les lentilles.
Achetez aussi du riz.
Pour faire cuire, faites bouillir dans bcp, bcp d’eau plutôt pas mal salée (ne vous gênez pas).
Prévoyez que ça prend énormément de temps.
Maintenant qu’elles sont assez cuites, faites cuire la quantité de riz désirée dans l’eau des beans. Vous allez voir, ça lui donne un goût vraiment l’fun.

Bon, à partir de là vous avez le choix.
Soit vous mangez le tout séparé, soit vous les mélangez (avec une proportion qui a du bon sens) pour en faire une spécialité du Costa Rica et du Nicaragua, le pinto gallo, ou soit vous faites cuire les beans intense beaucoup plus longtemps, jusqu’à ce qu’elles nous donnent une jolie purée (aidez-les un peu).

Pour encore plus de protéines, de la couleur et un peu de vitamines, vous pouvez aussi ajouter une omelette bien simple, composée d’oeufs brouillés cuits avec tomates et oignons.

Et normalement, on savoure le tout avec des minis tortillas maisons, faites à base et purement de farine de mais. (Pour ça, achetez des grains de mais, broyez-les, mettez un peu d’eau, prenez une boule et écrasz-la bien, puis faites cuir un minimum sur une plaque chauffante).

Voilà! C’est économique, très simple et absolument bourratif. Pour un party c’est génial. Pour quand on est pauvre, étudiantE et qu’on habite en appart communautaire aussi…
Oubliez pas que c’est le repas principal et journalier de milliers de gens partout en Amérique centrale…

Pizza au ricotta

8 avril 2007 - Leave a Response

Ingrédients
-Une pâte à pizza (nous avons une recette de pâte à pizza bien sympa à proposer, sinon, une toute préparée fait très bien l’affaire)
-Un oignon espagnol
-1/2 pot de ricotta mélangé à une gousse d’ail
-Du bacon, ou n’importe quelle viande (des saucisses tranchées en rondelles par exemple)
-Du fromage râpé

Préparation
Cuire le bacon, réserver le gras, y faire cuire l’oignon.
Badigeonner la pâte à pizza avec le ricotta. La quantité importe peu, mais trop c’est dangereux (je recommande un demi pot, mais allez-y au goût).
Étendre le bacon et l’oignon sur le ricotta.
Recouvrir de fromage râpé.
Faire cuire au four à 350° de 18 à 20 minutes.

Truc: si le ricotta est trop dense, y ajouter un peu de crème 35% avant de l’étendre sur la pâte.

Une recette toute simple qui goûte vraiment bon tout en faisant changement des pizzas ordinaires avec de la sauce aux tomates. Dans un party, ce genre de pizza part vite-vite.

Un bonheur à tartiner

7 avril 2007 - Leave a Response

Parce que je n’aime pas la pectine.
Parce que j’aime bien les choses naturelles.
Parce que j’aime savoir ce qu’il a réellement dans ce que je mange.
Parce que ça goûte ce que ça doit goûter.
Pas de chimique. Pas d’agents de conservation. Pas de cochonneries.
Rien que des bonnes choses!

Confiture aux fraises et ananas
On fait bouillir une tasse d’eau avec 4-5 cuillères de sucre. On met les ananas coupés en dés(environ 500 g), pendant environ une dizaine de minutes pour les faire ramollir. Puis, c’est le tour des fraises (500 g) (perso, je les ai fait avec des fraises surgelés Europe’s best). Et à la toute fin de la recette, on ajoute une botte de basilic. À déguster à la cuillère ou sur des rôties.

Confiture aux framboises
On fait bouillir une tasse d’eau avec 6-7 cuillères de sucre.(EDIT: peut-être une demie-tasse, finalement.) On met une, deux ou trois pommes coupés en dés, pendant cinq minutes pour les faire ramollir. (J’ai mis un peu de cannelle.) Ensuite, on ajoute les framboises (500g –> Europe’s best m’a encore sauvé).
Et voilà, c’est tout!

C’est tellement bon. Oui, oui vraiment meilleur que celles vendues dans les commerces. C’est comme le beurre d’arachides naturel, quoi vous avez pas encore goûté? Vous ne savez pas ce que vous manquez…;)

Sauce blanche style alfredo

7 avril 2007 - Leave a Response

Une recette toute simple, avec des aliments de base, mais plein de goût.

On commence avec un corps gras comme du beurre ou de la margarine, puis on ajoute de la farine et du lait.
On ajuste jusqu’à consistance voulue.
Assaisonner avec du parmesan, sel, poivre, etc.

Variante(s)
-Il est possible de mettre du fromage style philadelphia (à une saveur)
-Mettre du fromage râpée.
-Utiliser de la crème (mais ouf, c’est gras pour rien! ;))

Enjoy!

Pain

6 avril 2007 - Leave a Response

J’ai goûté au pain de Tim dans un Potluck où nous fabriquions des affiches pour une manif. Et c’était cruellement bon. Je lui ai donc demandé la recette qu’il m’a envoyée après plusieurs supplications:

INGREDIENTS:

* 6 to 7 cups white flour
* 4 tablespoons sugar
* 1 tablespoon salt
* 2 tablespoons vegetable shortening
* 4.5 teaspoons quick acting yeast
* 2 1/4 cups warm water
* Some vegetable oil

PREPARATION:
Mix 3 1/2 cups of flour with sugar, salt, shortening and yeast in a large mixing bowl. Add very warm water.  Mix until all water is integrated (I use a whisk for this, but getting your hands dirty is fun too), then add another cup of flour.

Turn dough onto a lightly floured surface. Knead, adding more flour as necessary to keep it from sticking, until smooth and elastic.  This will take about about 8 to 10 minutes. I use a timer to make sure I do it for that long because its important to have everything mixed in.  Place dough in a large oiled mixing bowl. Turn dough over so greased side is up. Cover with a clean dish towel and let rise in a warm place until doubled.  The sun works well, but I often use a desk lamp and shine it over the covered dough.  When dough is touched, an indentation should remain.

Punch dough down and form it into the shape you want.  For two good sized loaves, cut the dough in half with a knife.  Shape into a tube, then fold the ends underneath so that the top and sides are smooth. Place loaves, seam side down, in loaf pans (approximately 9 x 5 x 3-inch). Brush each loaf lightly with oil. Cover loosely with clean dish towels and let rise until double, or the size you desire. Preheat oven to 425°. Bake loaves on a low rack, so tops of pans are at the center of the oven. Bake for 25 to 30 minutes. Bread will sound hollow when lightly tapped.

Makes 2 loaves of bread.

Sauf que ni moi, ni Mariane appellée à la rescousse n’avions jamais fait de pain, ni de recettes en anglais. Après un échec (même pas vrai) dû à un oubli de « yeast », la levure, nous avons pu fabriquer le meilleur pain du monde. C’était délicieux, moelleux, délicieux, moelleux. Snobs que nous sommes, nous avons dégusté la chose avec un gargantuesque fromage.

C’était même pas difficile!

Un autre blog de cuisine?

1 avril 2007 - Une Réponse

Abricoter : n.m. Étendre une marmelade d’abricots, à l’aide d’un pinceau, sur un gâteau ou un entremets.

Fouet: n.m. Ustensile de cuisine servant à battre ou mélanger une préparation en incorporant de l’air.

**

Abricoter le fouet, vous dites?
Avant ce titre-là, on a pensé à « à la Di stasio ».
Pour les visites.
Mais que tant qu’à faire, pourquoi ne pas viser le marché international et baptiser notre nouveau blog « Jamie Oliver »?
Finalement, nous aimions mieux rendre les gens confus.
Avec un de ces noms dont on ne comprend pas trop la signification.
Est-ce une inside joke? Des mots d’initiés? Ou une manifestation extra-terrestre?
Ce n’est seulement qu’une combinaison de mots n’ayant aucun lien (donc aucun sens!) qui nous ont bien fait rire pendant notre première expérience de home made bread (et réussi!).

Et pourquoi un autre blog de cuisine?

Parce qu’on est narcissiques, et on a nos propres blogs.
Parce qu’on adore lire, et on a La Bouquinerie.
Parce qu’on adore voyager, et on a Pérégrinations.
Mais, on adore aussi cuisiner, au hasard et au plaisir, nous avons donc créé Abricoter le fouet.

Attention, on adore seulement cuisiner à plusieurs, avec des kettles, de la musique quétaine et évidemment beaucoup de rires!
Bienvenue dans notre cuisine collective!